OPC, lycopène + vitamine K2 en capsules végétales

Complément alimentaire avec OPC, lycopène et vitamine K2 


L'ami du sang et des os, et fortifiant durant l'hiver


Quels bienfaits pour la vitamine K2 ?

Si la science ne s’intéresse que depuis peu de temps à cette vitamine, elle a déjà fait l’objet de plusieurs études cliniques et épidémiologiques. Aujourd’hui, on connaît certains des rôles joués par cette vitamine dans l’organisme, et notamment sur la santé osseuse. Quels sont-ils ?

 

Vitamine K2 contre ostéoporose

La majeure partie des études menées sur la vitamine K démontrent qu’un déficit ou une carence de cette vitamine s’associe le plus souvent à une augmentation du risque de fracture chez la femme post-ménopausée et chez les personnes âgées de plus de soixante ans. On associe également le manque de vitamine K2 à une réduction de la densité osseuse. Cette réduction de la densité osseuse se manifeste généralement avec l’âge.

 

Par ailleurs, il s’avère également que les effets des suppléments de calcium et de vitamine D sont plus marqués s’ils sont associés à de la vitamine K. En effet, associés au sein de notre alimentation, ces deux nutriments (vitamine D et calcium) sont plus efficaces dans l’augmentation de la densité osseuse lorsqu’ils sont pris avec la vitamine K. De la même manière, ils le sont aussi dans le ralentissement de la diminution de la densité osseuse. Dans ce cadre, une étude a été menée sur la vitamine K1 : celle-ci ne semble pas empêcher le déclin de la densité osseuse. Cette propriété a donc été attribuée à la vitamine K2.

 

Un traitement naturel contre les calcifications

La déficience en vitamine K a été associée à un risque important de calcification artérielle. La calcification artérielle est un phénomène clé dans l’apparition des maladies cardiovasculaires. Les études menées jusqu’ici ont démontré un lien entre le statut en vitamine K et le risque de calcifications. La vitamine K permet de réduire le risque de développer des calcifications, mais elle permet aussi de ralentir leur progression. Dans ce cadre, les chercheurs ont tenté de déterminer l’efficacité de la K1 et de la K2 sur ce problème de santé. Et il s’avère que la vitamine K2 est la plus efficace dans la prévention et le traitement de cette affection . Elle constitue donc un traitement naturel contre les calcifications.

 

Un effet sur la protection cardiovasculaire

On estime que la vitamine K serait en mesure de protéger l’organisme contre l’athérosclérose (Beyond deficiency: potential benefits of increased intakes of vitamin K for bone and vascular health. Vermeer C., Shearer MJ, et al. Eur J Nutr. 2004). Mais également contre les maladies cardiovasculaires . L’accumulation de calcium dans les artères situées autour du cœur constitue un important facteur de risque de maladies cardiaques. Tout ce qui est en mesure de réduire cette accumulation de calcium constitue une aide supplémentaire dans la prévention des maladies cardiaques. Et c’est là qu’intervient la vitamine K2 : elle empêche le calcium de se déposer et de s’accumuler dans les artères.

 

La vitamine K2 et notre santé dentaire

Les chercheurs estiment qu’il est fort possible que la vitamine K2 affecte notre santé dentaire de manière positive. Cependant, aucune étude réalisée sur des êtres humains n’a été menée pour le démontrer. Les chercheurs se basent donc sur les études réalisées sur les animaux et sur le rôle de cette vitamine dans le métabolisme osseux. La vitamine K2 active l’une des principales protéines régulatrices de la santé dentaire, que l’on connaît sous le nom de « ostéocalcine ». Ainsi, il reste encore à réaliser des études cliniques pour confirmer cette hypothèse, qui s’avère pour le moment tout à fait raisonnable.

 

La vitamine K2 face au cancer : des effets ?

Dans les pays occidentaux, le cancer est un fléau et une cause fréquente de décès. La médecine moderne s’emploie à traiter cette maladie, mais elle peine à l’endiguer. La vitamine K2 a fait l’objet de plusieurs études en raison de ses effets supposés sur le cancer. Deux essais cliniques suggèrent que cette vitamine permet de réduire la récurrence du cancer du foie et même d’augmenter le temps de vie des patients. La vitamine pourrait aussi réduire le risque de cancer de la prostate. Elle devrait faire l’objet de nombreuses autres études pour démontrer son efficacité face à ces deux types de cancers, et bien d’autres encore.

 

Conseils sur la complémentation

Cette vitamine peut faire l’objet d’une supplémentation par le biais de compléments alimentaires. Dans ce cas, ces quelques informations au sujet de la consommation de vitamine K2 pourront vous être utiles.

 

Contre-indications et effets indésirables

Les suppléments de vitamine K sont généralement contre-indiqués aux personnes qui sont hypersensibles à cette vitamine. Il en est de même pour les personnes qui suivent un traitement anticoagulant. Dans ce second cas, il est préférable de consulter un médecin avant toute supplémentation. Quelles que soient la dose et la durée de la prise de complément, la vitamine K n’a jamais engendré d’effets secondaires ou indésirables particuliers. Il convient tout de même de respecter les doses recommandées, même si aucune toxicité n’est à signaler.

 

Ingrédients

28,57% m / m d’extrait de tomate, 23,08% m / m d’extrait de pépin de raisin rouge, 3,95% p / v de vitamine K2 (ménaquinone-7), épaississant (cellulose), agent de démoulage (stéarate de magnésium et dioxyde de silicium); Enveloppe de la capsule: hydroxypropylméthylcellulose, colorant (oxyde de fer rouge, E172).


Suggestion

2 capsules par jour

Boîte de 80 capsules

CHF 26.50